L'ART ROYAL et
LA TRADITION INITIATIQUE
 
 
Le Grand Architecte de L'Univers
& Les 33 degrés de la Sagesse
 
 
Le R.E.A.A.
 
En cliquant sur l'image du Shriner Fleming, découvrez  
le film la Nouba avec Laurel et Hardy, pour comprendre
ce qu'est l'organisation caritative Franc-Maçonnique des
 Shriners qui est une particularité Américaine.                   
 
La F .. M .. est une voie initiatique et comme toutes les voies, elle exige un cheminement. J'ai cheminé à travers ses rites pendant un quart de siècle. Elle m'a profondément enrichi en m'apportant la rigueur, le sens de la fraternité et la pratique de l'humilité, pas facile connaissant la dimension de mon ego. Elle m'a invité à considérer avec bienveillance la dimension humaine de toutes mes sœurs et frères. À ceux qui voudraient m'éprouver, je leur dirais que j'ai sept ans et plus…voir un peu plus pour ceux qui connaissent la beauté du Pélican. J'ai dit.
 
Le rite apparaît d'abord comme un langage, mais un langage, qui se prolonge et se déploie dans une action. Il a pour fonction de nous faire pénétrer au-delà du monde empirique, au-delà du monde profane, de nous mettre en contact avec ce que l'on nomme le " numineux ". Cette expression vient du latin " numen " qui signifie " volonté " et plus précisément " volonté divine ", " puissance agissante de la divinité ". Par le Rite, grâce au Rite, l'homme établit une relation avec ce qui le dépasse, avec le Cosmos, avec le Divin, avec le Sacré. " Il conduit un homme à se saisir dans un Ordre autant qu'à la Source d'une puissance capable d'autres liens et d'un autre Ordre ".
 
Le Rite maçonnique, semblable en cela à tout autre Rite, veut instaurer un autre Ordre, un autre espace, un autre temps, un espace et un temps sacrés. Dans sa spécificité Ecossaise Ancienne et Accepté, il le fait d'abord par l'invocation au " Grand Architecte de l'Univers ", puis par l'invocation à la Sagesse qui doit présider à la construction de l'édifice, à la Force qui doit le réaliser, à la Beauté qui doit l'orner. Ainsi se marque et se manifeste le passage obligé du profane au Sacré, comme à la fin des Travaux, se marque, se manifeste le passage du sacré au profane. Il s'agit bien de créer, de réaliser, un espace et un temps radicalement différents de l'espace et du temps de notre vie quotidienne pour permettre à l'homme que nous sommes d'accéder à la communication symbolique avec le divin, avec le sacré, et grâce à cette communication, de permettre à son tour la communication et pourquoi pas, la communion elle-même des hommes entre eux.
 
Le rite maçonnique permet de créer la loge, de la consacrer, de la faire exister, non seulement comme lieu matériel, situé dans un espace et un temps donnés, mais comme lieu spirituel, comme lieu de communion et de fraternité, comme lieu de communion fraternelle. C'est certainement dans l'acte de la chaîne d'union que prend forme " l'Egrégore ", cette entité collective issue de notre relation inconsciente avec le sacré. Il y a par le Rite, une volonté commune de transcender la forme du cérémonial pour libérer l'esprit dans " l'Unicité ".
 
Il permet ainsi à tout franc-maçon de mieux comprendre sa condition et de l'assumer. En ce sens le Rite maçonnique complète ce que le processus initiatique et le symbolisme maçonnique veulent exprimer et traduire. " Les Rites posent la transcendance du Sacré pour préparer la sacralisation de la condition humaine " écrit Cazeneuve, j'ajouterais pour essayer de la sauver, de la sauvegarder. En effet, peut-on sauver l'homme notre contemporain, sans faire appel à ce qui le dépasse, sans faire appel au Sacré ? N'assistons-nous pas aujourd'hui à une désacralisation de l'homme, à une sorte de profanation systématique ou insidieuse... et l'homme lui-même n'en est-il pas la victime ?

Je citerais à ce propos un ancien Grand-Maître de la Grande Loge de France: " Si l'homme du XXe siècle veut se sauver du chaos matériel et spirituel qui le menace, il doit savoir retrouver le caractère sacré de son être, pour reconquérir son existence. Le Rite maçonnique est une invitation à cette reconnaissance et à cette reconquête de l'homme par lui-même et les Rituels en usage dans toutes les Loges sont la traduction de cette invitation, de cette incitation, à la Gloire du Grand Architecte de l'Univers."
 
Je conclurais en disant que le Rite sous quelque forme qu'il puisse se présenter, qu'il soit sacralisé ou non, ne peut-être qu'un outil pour l'homme qui veut entreprendre le long et difficile chemin de la perfection et qui cherche la Connaissance. En substance, cette queste exotérique ou ésotérique qui pousse l'homme depuis l'origine de la pensée vers une conscience plus universelle, n'a qu'un seul point de départ efficace : " Connais-toi toi-même ".
 
Jeff Le MAT
 
 
Vous pouvez télécharger les documents ci-dessous que j'ai écrit en me demandant le mot de passe.
 
Le Vade-Mecum des rites Maçonniques incluant le Rite Ecossais Ancien et Accepté  : R.E.A.A. Pdf
 
Un traité de Kabbale pour comprendre l'influence du Zohar dans la légende d'Hiram et Toubal-Caïn. HIRAM à télécharger en  Pdf